Histoire d'en Lire


Inspiré du théâtre de marionnettes du siècle dernier ce conte festif et coloré met en scène sept personnages chatoyants dans une suite d’incessants rebondissements où se mêlent rires d’enfants, et facéties des personnages …
Vous souhaitant, une agréable découverte…



« Histoire d’en Lire » se joue avec la connivence et la complicité du public.
Là est la magie de ce spectacle, alors le marionnettiste « ouvre la voie et donne la direction » ...

Il était une fois, à l’orée de la grande forêt, longtemps avant que nos grands parents ne naissent, un prince magicien dont les secrets restent aujourd’hui gravés sur les pages d’un vieux grimoire. C’est l’histoire et la quête du Livre des vérités par Claire et Léopold qui vous sont proposées de découvrir.




 Trois actes, vont ainsi se succéder sur une musique joyeuse et entraînante de Daniel Offman.   Un spectacle jeune public que les adultes ne manqueront pas de suivre le sourire aux coins des lèvres !

A la fois acteur et spectateur, le public intervient et suggère pour aller plus avant dans l’histoire.
Ils découvriront le village de pacotille et feront la connaissance de M. Babiole le vieux brocanteur, de Claire et Léopold avec qui ils se lieront d’amitié .

Les oiseaux chantent, les rideaux s'ouvrent sur la grande forêt. Au pied du château, les enfants sont confrontés à Naqu’un OEil le brigand et à la sympathie que leur inspire ce singulier personnage marginal oh combien vivant et attachant.
Tiraillés entre le coeur et la raison, le public ne cessera de l’encourager pour qu’il restitue le vieux grimoire. Peine perdue, la curiosité de Naqu’un OEil est sans limites, le livre est ouvert ... les enfants se découvrent complices...
Guidé par M. Plume l’écrivain, notre joyeuse compagnie partira à la recherche du Livre des vérités dérobé par Naqu’un Œil.
Un périple semé d’embûches qui les conduira jusqu’au … palais des lumières.





Mise en scène et manipulation : Christian Alberti
Création marionnettes : Stéphanie Manzano/Christian Alberti
Décors : Mr Da Silva/Didier St de Richain
Musique originale : Daniel Offman